Innovation

Au nord du département, autour de Saint-Dizier, les entreprises de fonderie, reconnues pour leur savoir-faire ont su s’adapter aux nouveaux marchés comme les Acieries Hachette et Driout devenues les plus modernes d’Europe en moulage à main ou encore Ferry Capitain reconnu pour ses capacités de savoir-faire dans le sur-mesure dans l’industrie lourde (environnement, naval, aéronautique, etc.).

Au sud, à Chaumont et Nogent, l’écosystème industriel a su innover aussi. À partir de leur savoir-faire traditionnels les forges sont devenues une référence internationale dans le domaine du travail des métaux, en particulier de la prothèse médicale, de l’automobile et de l’aéronautique. L’entreprise Marle est leader en Europe et n°3 mondiale. 800 000 prothèses sont vendues par an de Rio à Shangaï. Les forges de Bologne, groupe LISI, sont installées en Haute-Marne depuis 100 ans. Premier employeur de Haute-Marne, c’est la plus grande forge aéronautique de France qui compte parmi ses clients Boeing, Airbus ou encore Dassault Aviation. Forges de Courcelles, à Nogent est la plus grande forge automobile de France. BMW a d’ailleurs désigné il y a quelques mois, Forges de Courcelles comme partenaire majeur dans la fabrication hautement stratégique de ses vilebrequins.

L’innovation en Haute-Marne c’est aussi le Pôle technologique Sud-Champagne à Nogent, principal creuset de l’innovation en Haute-Marne dans le domaine des matériaux, c’est un exemple réussi de cluster en milieu rural. La singularité de celui-ci repose sur la densité de son écosystème industriel et la solidité des partenariats noués entre le monde de l’entreprise, la recherche et la formation sur un territoire à taille humaine.

 

 

UTT

Le Pôle technologique Sud-Champagne comprend :

  • une antenne de l’Université de technologie de Troyes (UTT) qui abrite deux formations dispensées en alternance : des ingénieurs et une licence professionnelle dans le domaine des matériaux. Cette antenne de l’UTT compte également le laboratoire NICCI (Nogent International Center For CVD Innovation) reconnu « Laboratoire de Recherche Correspondant » du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et aux Energies Alternatives sur la thématique de l’ingénierie des surfaces, fruit du partenariat UTT-CEA.
  • un centre de Ressources technologique grâce au CRITT MDTS spécialisé dans les matériaux, dépôts et traitements de surface, apportant une assistance technique et scientifique aux industriels et participant à des programmes de recherche.
  • une pépinière d’entreprises
  • l’association Nogentech qui regroupe 45 entreprises industrielles haut-marnaises

 

À noter : la mission French Tech a identifié les secteurs d’activité les plus dynamiques en termes de start-ups permettant la création de réseaux. Nogentech a été distingué parmi les écosystèmes les plus favorables aux jeunes pousses. Le 25 juillet 2016, le cluster Nogentech et son département Prosthesis Valley intégraient le réseau thématique de la santé French Tech Health Tech pour les dispositifs médicaux.

En savoir plus


Économie

Quelques chiffres clefs de l’économie haut-marnaise :

 

180 000 habitants

3 villes principales : Saint-Dizier, Chaumont et Langres

9,1% de taux de chômage en octobre 2016 (France 9,9%)

1er département avec les grandes surfaces les moins chères de France (Que choisir – sept 2016)

40,4% des activités dans le commerce, 37,2% dans les transports et services, 12,7% dans l’industrie et 9,7% dans la construction

 

Département rural par excellence, la Haute-Marne a tout naturellement une forte vocation agricole. Mais elle se caractérise aussi par une longue tradition industrielle, notamment dans le domaine de la métallurgie (forge, fonderie, usinage).

 

Une agriculture concentrée et modernisée

 

En Haute-Marne, l’agriculture occupe 51% de l’espace départemental. Si le nombre d’exploitations agricoles diminue, leur taille moyenne progresse. Ainsi, le département occupe le premier rang national avec 174 hectares en moyenne par exploitation.

Deux systèmes de production caractérisent le département : les grandes cultures et les exploitations mixtes de culture et d’élevage.

La filière laitière dans l’économie locale est le premier employeur agro-alimentaire du département. Cette industrie est principalement tournée vers la transformation laitière telle que la production de fromage comme Bongrain avec le fameux Caprice des Dieux et la fabrication de crème glacée avec Miko, basé à saint-Dizier.

Découvrez le Caprice de Dieux

 

Le bois, matière première et source d’énergie

 

40% du territoire est couvert par les bois et les forêts, ce qui place la Haute-Marne parmi les départements les plus boisés de France.

Les activités liées à l’exploitation et à la transformation du bois se sont logiquement développées. De nombreuses petites unités de scierie sont disséminées dans le département mais on trouve aussi d’autres entreprises spécialisées dans la production de charpentes, de palettes, de plaquettes de bois aggloméré, etc.

Mais la forêt est également une ressource d’avenir qui répond au virage énergétique engagé par le Grenelle de l’environnement. D’ici 2020, la France s’est engagée à produire 23% de son énergie à partir de ressources renouvelables. La modernisation des systèmes de chauffage au bois et le développement de la filière bois-énergie représentent donc une véritable opportunité pour la Haute-Marne !

 

L’imagination en fusion autour du métal

 

Comme en témoigne le haut-fourneau de Dommartin-le-Franc, la métallurgie est une activité implantée en Haute-Marne depuis plusieurs siècles.

Les habitants du département se sont ensuite spécialisés dans la production de pièces en fonte et on fait de cette activité un art. Aujourd’hui, les fontes d’art haut-marnaises se retrouvent un peu partout sur la planète : les fontaines Wallace, les bouches de Métro Art nouveau, les statues humaines ou équestres ornent toujours Paris, Rio et les plus belles villes du monde.

S’appuyant sur ces compétences séculaires, les sociétés métallurgiques haut-marnaises ont su évoluer. Grâce à de solides capacités d’innovation, elles se sont ouvertes à d’autres marchés tels que la fabrication de pièces automobiles, militaires ou aéronautiques. On retrouve ainsi des productions locales dans les moteurs de formule 1, les réacteurs d’Airbus ou sur le Viaduc de Millau.

 

De la coutellerie à l’instrumentation chirurgicale

 

À l’est du département, la ville de Nogent s’est construite une solide réputation de cité coutelière dans les siècles passés. De très nombreux artisans produisaient en effet des couteaux et des ciseaux réputés, utilisés dans toute la France. Aujourd’hui, cette activité traditionnelle subsiste à travers quelques artisans d’art qui imaginent des pièces uniques, finement décorées.

Mais la coutellerie traditionnelle est aussi à l’origine d’une importante mutation économique pour le bassin nogentais et chaumontais : plusieurs entreprises locales se sont en effet tournées avec succès vers le secteur médical et les instruments et implants chirurgicaux. Prothèses et scalpels haut-marnais sont ainsi utilisés dans tous les blocs chirurgicaux du monde.


Infrastructures

 

 

Géographiquement, la Haute-Marne occupe une position stratégique. Elle se situe à 2h10 de Paris, à 1h de Dijon et Troyes et à 2h de Reims et Nancy. Au carrefour de l’Europe, la Haute-Marne est à 3h de l’Allemagne et du Luxembourg. Traversée par les réseaux autoroutiers (A5 et A31) elle offre aussi la possibilité de rejoindre Lyon en 2h30.

En train, la ligne 4 Paris-Belfort permet de rejoindre la capitale en 2h30 sans changement depuis Chaumont. De Saint-Dizier, Paris est direct aussi à 2h10 de Paris.


La Haute-Marne : terre d’Histoire et de grands hommes

Charles de Gaulle, Voltaire, Denis Diderot, les frères Goncourt, Camille Flammarion… Ce ne sont que quelques-uns des célèbres personnages qui ont vécu en Haute-Marne et qui ont été inspirés par cette terre devenue, terre d’histoire.

Partons à la rencontre de quelques-uns de ces grands Hommes…

 

En Haute-Marne, dans les pas du plus illustre des Français

 

Dan s tous les esprits, Colombey-les-Deux-Églises rime avec Charles de Gaulle. C’est dans ce petit village de Haute-Marne, que l’homme du 18 juin 1940 avait élu domicile. Là, comme un citoyen parmi d’autres, il se retirait des lieux du pouvoir pour y rédiger ses mémoires et profitait des paysages boisés et vallonnés alentours qui l’inspiraient.




Aujourd’hui, le village de Colombey constitue un véritable parcours de mémoire, entièrement dédié à Charles de Gaulle. La Boisserie, demeure de la famille de Gaulle se visite. Le cimetière abrite une tombe sobre, lieu de recueillement pour de nombreuses personnes. Enfin le Mémorial Charles de Gaulle propose grâce à une scénographie interactive de découvrir ou de redécouvrir la vie, la carrière, le premier Président de la Ve République.



 

 

En Haute-Marne, entre les lignes de l’Encyclopédie

 

La Haute-Marne est aussi le pays de Denis Diderot. Le créateur et le premier rédacteur de l’Encyclopédie est né à Langres. Contemporain de Voltaire, Diderot permet, avec son Encyclopédie, à la connaissance scientifique et technique d’entrer dans l’ère de la vulgarisation.

 

 

La Maison des Lumières à Langres, installée dans le bel hôtel particulier Du Breuil de Saint-Germain (XVIe et XVIIIe siècles), présente la vie et l’œuvre de Diderot, présentées dans le contexte du siècle des Lumières. Homme aux curiosités multiples, à la fois intelligent et ouvert, sensible aux problèmes de son temps, Denis Diderot participa largement à la révolution intellectuelle qui marqua le XVIIIe siècle.

 

 

 

 

En Haute-Marne, à la rencontre de l’esprit des Lumières

 

 

 

 

 

Avec Jean-Jacques Rousseau, François-Marie Arouet, dit Voltaire, représente l’esprit des Lumières, le souffle intellectuel et philosophique qui a placé l’homme au cœur de toutes les réflexions. Humaniste et contestataire, Voltaire a vécu 15 ans en Haute-Marne, hébergé par Emilie du Châtelet, dans le château de Cirey-sur-Blaise. Lieu propice à l’écriture et à la réflexion, il constitue également un abri suffisamment proche de la Suisse pour lui permettre de fuir rapidement les foudres du pouvoir royal qu’il s’employait à dénoncer avec parfois trop de verve.

 

 

 

 

 

La Haute-Marne, un joyau de l’ordre cistercien

L’abbaye d’Auberive a connu bien des destins avant d’être rachetée par Jean-Claude Volot pour sa collection d’art personnelle.

Monastère de l’ordre cistercien jusqu’à la Révolution, l’abbaye est vendue comme bien national et transformée en filature. Prison pour femmes de 1856 à 1894, puis pour enfants jusqu’en 1924, elle est ensuite réintégrée par les moines jusqu’en 1960. L’abbaye vit ensuite au rythme des colonies de vacances pendant 30 ans avant d’être rachetée par un entrepreneur nationalement reconnu, Jean-Claude Volot, originaire de Haute-Marne et collectionneur d’art contemporain, à la recherche d’un lieu atypique pour exposer ses collections et en faire profiter le public. Au détour d’une énième revue d’immobilier, l’abbaye d’Auberive a tout de suite séduit toute la famille. Comme une évidence, elle a su inspirer cette belle aventure culturelle. Elle abrite aujourd’hui un Centre d’art contemporain qui propose des expositions de qualité.

L’histoire de l’abbaye d’Auberive a croisé celle de Louise Michel. Surnommée la « Vierge rouge de la Commune de Paris », Louise Michel est née et a grandi à Vroncourt-la-Côte, en Haute-Marne, avant de revenir dans le département en tant que prisonnière à l’abbaye d’Auberive, transformée en geôles.

 

 

La Haute-Marne, terre de poésie

 

 

Originaire de Haute-Marne, né à  Nogent dans les années 30, Bernard Dimey,  poète et parolier, a écrit un grand nombre de chansons restées dans la mémoire collective. Installé ensuite à Montmartre, il se lie d’amitié avec Léo Ferrer, Charles Aznavour, entre autres. Il signe plusieurs chansons à grand succès, notamment, Syracuse, Mémère, Mon truc en plume.  Il est chanté par de nombreux interprètes, dont Yves Montand, Charles Aznavour (Syracuse), Serge Reggiani, Henri Salvador, Patachou, Juliette Gréco, Les Frères Jacques, Mouloudji, Michel Simon (Mémère), etc. et très récemment Iggy Pop (Syracuse). Un festival lui est consacré chaque année début mai à Nogent.

festival-bernard-dimey.fr